17 ans de liberté : merci !

Courrier de Daniel Kaplan à celles et ceux qui font la Fing : "Quand je regarde le chemin parcouru depuis que nous avons créé la Fing, une chose me frappe d’abord : depuis 17 ans, nous sommes libres."

Cher.e.s ami.e.s et adhérent.e.s de la Fing,

Quand je regarde le chemin parcouru depuis que nous avons créé la Fing, une chose me frappe d’abord : depuis 17 ans, nous sommes libres. Pendant ces 17 ans, la Fing a travaillé sur les sujets qu’elle a choisis et publié ce qu’elle a voulu. Elle a inventé ses métiers, ses activités, ses méthodes. Elle a respecté ses valeurs, à commencer par l’indépendance, l’ouverture, le caractère collectif et public de ses travaux.

Une question de qualité

La Fing a gagné et conservé cette liberté grâce à la qualité de sa production et la diversité de ceux qui y prenaient part (vous, pour simplifier). Très peu de gens, en France et dans le monde, savent faire ce que la Fing sait faire : à savoir, à la fois, regarder loin devant et fonder profondément ses réflexions ; faire un pas de côté pour défier les consensus ambiants, sans béer devant la disruption ; produire des idées neuves et hétérodoxes, mais aussi décrire les manières de les réaliser, engager leur mise en œuvre, susciter des dynamiques de transformation et les laisser s’émanciper ; convier à ses coproductions, dans un égal respect, les chercheurs comme les opérateurs de terrain, les Grands Décideurs comme les petits entrepreneurs, les noms les plus établis comme ceux qu’on ignore encore…

En guise d’illustration, je vous invite juste à prêter attention à la qualité et la diversité de la production de la Fing cette année, en 2016, alors même que notre propre transition rendait la vie de l’équipe plus compliquée encore que d’habitude. Inspirez-vous de la publication finale de Bodyware et bien sûr, de chacun des articles d’Internet Actu ; découvrez la fécondité des « pistes d’innovation » de Softplace comme du projet international Futureduc ; accompagnez-nous dans l’exploration de plus en plus profonde des liens entre numérique et écologie (Transitions²), dans l’entreprise, dans les territoires et au-delà ; voyez les réflexions du projet Digiwork prendre forme au travers du « Transformateur » et de la Musette numérique de l’actif ; diffusez la data literacy (littératie numérique) grâce aux Infolabs ; embarquez dans la révolution du self data que MesInfos porte avec un nombre croissant de parties prenantes et, désormais, à l’échelle européenne ; faites place au pouvoir transformateur de la petite échelle dans les ateliers de Questions Numériques

Une question de personnes

Il n’existerait rien de tout cela sans l’équipe de la Fing. Je n’ai pas de qualificatifs suffisants pour décrire leur intelligence, leur inventivité et leur engagement même dans les moments les plus difficiles. J’ai juste des noms à écrire : Amandine, Aurialie, Cécile, Charles, Denis, Guillaume, Hubert, Jacques-François, Manon, Marine, Rémi, Renaud, Sarah, Sophie, Thierry, Tristan, Véronique – gratitude et admiration !

Passer la main à une telle équipe me remplit de confiance sur l’avenir de la Fing. Jacques-François Marchandise, sans qui je n’aurais pas accompli grand-chose depuis plusieurs décennies, la dirigera d’une manière plus collégiale que moi ; il était temps qu’un tel changement intervienne. Le Conseil d’administration – ainsi, j’espère, que tous les adhérents de la Fing –, devraient aussi y jouer un rôle plus actif encore, comme ce fut déjà le cas cette année. Je les remercie de leur soutien constant, avec une pensée particulière pour Philippe Lemoine, président responsable, appui ferme et coach à l’occasion.

Pour ma part, je reste associé à certains projets de la Fing, mais sans intervenir dans son management.

Adhérente.e.s et ami.e.s de la Fing, équipe et contributeurs, proches et moins proches : merci encore. Quand, sans cesse, nous venions avec de nouvelles questions, des intuitions pas ficelées, des méthodologies expérimentales, des concepts orthogonaux, des dispositifs inhabituels, vous avez pris le risque avec nous. Quand nos valeurs d’ouverture se heurtaient à la culture de vos organisations, vous les avez défendues. Vous avez sans cesse démenti le récit décliniste d’une France conservatrice, cloisonnée, prudente.

Vous êtes la Fing. Je suis profondément fier de ce que nous avons accompli ensemble. Et plus fier encore de ce que la Fing continuera d’accomplir.

Amitiés reconnaissantes,

Daniel Kaplan

Vous & la Fing

Participez à nos travaux

Les échanges et productions se déroulent sur le réseau collaboratif de la Fing.

Proposez un projet

Vous avez un projet innovant qui fait le lien entre transition numérique et transition écologique à valoriser ou nous présenter.

Suivez-nous